Élément 1 : La mateník (de la déclamation rythmique à la danse)

Résumé

Les mateníky sont des types de chants présentant une caractéristique particulière. Les mélodies des danses sont articulées sur des changements de mesures à 2 temps et à 3 temps. Dans ces chansons, des mesures à 2/4 et 3/4 ou 2/4 et 3/8 alternent fréquemment.

L’élément 1 présente des idées de travail spécifique sur la partie rythmique de la chanson Chytil sem slepici (ouest de la Moravie). La réflexion sur la structure rythmique de la mélodie est une composante importante du processus musical, alternant  mesures paires et impaires. Dans les activités proposées à partir de la chanson, alternent un travail sur l’interprétation (vocale, instrumentale, mouvement) et des activités d’écoute, l’aspect rythmique reste toujours au premier plan. Des éléments créatifs sont proposés dans des jeux sur le rythme des mots, le jeu corporel et l’expression chorégraphique, ou dans la création d’un accompagnement instrumental pour une chanson.

Références : Module 1, Élément 2

Durée : 90 min

Mots-clés créativité et esprit d’entreprise : Imagination, Sensibilité à la diversité des problèmes, Travail en équipes (groupes de musiciens), Production, Identification des problèmes, Imagination, Développement d’idées et de solutions.

Description

Étape 1

Les élèves écoutent la chanson Chytil sem slepici [J’ai attrapé une poule] jouée par un groupe cymbalum.

Texte de la chanson : J’ai attrapé une poule, la nuit, dans la rue, personne ne sait à quoi elle ressemblait, personne ne l’aimait.

Transcription phonétique : /xɪtɪl sɛm slɛpɪcɪ v nɔcɪ na ʊlɪcɪ, ʒa:dnɛj nɛvi: jaka: bɪla, ʒa:dni:mʊ sɛ nɛli:bɪla/

Pendant l’écoute répétée, les élèves perçoivent la pulsation métrique (changement de mesure), ils apprennent le terme matenik. Ils essayent d’exprimer l’alternance des mesures 2/4 et 3/4 en percussions corporelles (par ex. temps fort – taper dans les mains, temps faible – claquer) ou en dirigeant.

Étape 2

Le jeu sur les mots de la chanson Chytil sem slepici aide à la réflexion sur l’alternance des mesures et sur le développement de la polyphonie (voir fiche méthodologique pour enseignant n°1, M1B1ML1e et fiche de travail pour élève n°1, M1B1PL1e).

La variante suivante pourrait être la production d’un accompagnement sur des instruments Orff en s’appuyant sur des cellules rythmiques données ou sur des thèmes d’improvisation proposés par les élèves. Les élèves choisissent eux-mêmes les percussions rythmiques (voir fiche de travail pour élèves n°2, M1B1PL2e).

Étape 3

La pratique de la chanson Chytil sem slepici. Les élèves apprennent à chanter la chanson (par imitation). Une fois apprise, ils peuvent la chanter avec l’accompagnement d’un ensemble avec cymbalum. L’accompagnement par des percussions rythmiques peut être ajouté (voir fiche de travail pour élèves n°3, M1B1PL3).

 

Étape 4

Expression chorégraphique de la chanson. Les élèves créent un accompagnement chorégraphique pour la chanson (pas de côté, tours sur place – changement de côté de danseur, pas sauté). Ils n’utilisent que des éléments chorégraphiques qu’ils connectent en fonction de leur imagination et de leur ressenti. (La forme chorégraphique n’est pas identique à celle de la danse authentique.)

Étape 5

Réflexion individuelle et collective. Révision.

  • Avez-vous trouvé la structure rythmique de la matenik compréhensible  ?
  • Quelle activité vous a le mieux aidés à comprendre les changements de mesure en travaillant dans des mesures à 2 temps et 3 temps ?
  • Les exercices rythmiques effectués en polyphonie étaient-ils faciles – difficiles, avez-vous des suggestions pour y apporter des modifications ?

Variantes

 

Chanson de la danse Já si tě, má mjilá, nevemu [Je ne vous épouserai pas].

Texte de la chanson : Je ne vous épouserai pas, mon cher, vous ressemblez à un ours. L’ours a les pattes poilues, vous avez mauvais cœur.

 

Transcription phonétique : /ja: sɪ tjɛ ma: mɪla: nɛvɛmʊ, ʒɛ sɪ tɪ pɔdɔbna: k nɛdjɛdʊ. Nɛdjɛd ma: nɔʒɪtʃkɪ xlʊpati:, ha tɪ ma:ʃ srdi:tʃkɔ prɔklati:/

Cette chanson peut être interprétée sur des instruments de musique, par ex. selon la partition de Pavel Jurkovič (voir fiche de travail pour élèves n°4, M1B1PL4)

Compétences

Les élèves sont capables de :

  • connaitre les mesures à 2/4 et 3/4, de distinguer les changements de mesure, de réagir s’exprimant corporellement et sur des instruments Orff ;
  • être sensibles à la polyphonie (structure rythmiques et rythmico-mélodiques) ;
  • produire des improvisations individuelles et collectives ;
  • utiliser des éléments esthétiques et créatifs dans l’expression chorégraphique.

Matériel


La transcription écrite de la chanson populaire Chytil sem slepici. Dans Z. Jelínková et R. Kubeš (1956). Horácké tance [Danses de la région Horácko]. Havlíčkův Brod: Krajské nakladatelství, No. 38.

La transcription écrite de la chanson populaire Já si tě, má mjilá, nevemu. Dans J. Jindřich (1955). Chodský zpěvník VIII. [Livre de chants VIII de la région Chodsko]. Praha: Státní nakladatelství krásné literatury, hudby a umění, No. 104.

La transcription écrite de la chanson Chytil sem slepici par Petr Galečka groupe cymbalum de la région de Horňácko.

La fiche méthodologique pour les enseignants : M1B1ML1e

Les fiches pour les élèves n°1, 2, 3, 4: M1B1PL1e, M1B1PL2e, M1B1PL3, M1B1PL4

Já si tě, má mjilá, nevemu, l’arrangement de la chanson populaire pour 2 flûtes soprano et cymbales à doigt. Dans P. Jurkovič (s. a.). Do kolečka aneb všichni svatí tancovali. Praha: Muzikservis.